Forum végétable : compte à rebours enclenché

    0
    824

    C’est parce qu’experts comme professionnels confirment que notre écosystème agricole et alimentaire est en pleine transition que végétable a souhaité mettre à l’honneur du Forum 2023 le thème des « mutations de la consommation », le 4 avril prochain à Paris.

    « Jamais ces deux dernières années n’ont mis autant en évidence une oscillation des comportements de consommation entre continuité et ruptures. (…) Aujourd’hui, il y a une fragmentation des marchés et des profils de consommation » (d’après Obsoco et Ifop, végétable édition de janvier 2023). Des mutations profondes viennent percuter des tendances plus conjoncturelles, de même que les consommateurs sont tiraillés entre plusieurs contradictions, en particulier une appétence pour une alimentation saine et durable, mais une recherche de plaisir immédiat et de rapport qualité-prix accessible. Dans le registre du changement, on notera aussi un tournant dans les habitudes d’achats et moments de consommation, comme par exemple un « vrai enracinement du réflexe de la livraison » de repas à domicile. « Par exemple, 50 % des moins de 35 ans se font livrer au moins une fois par mois des repas à la maison et 25 % au moins une fois par semaine. Dans une ville comme Châteauroux, il y a 90 livreurs Uber Eats ! » (Jérôme Fourquet, édition de février 2023). Ce qui interroge, sinon bouscule, en toile de fond, nos modèles de filières construites après-guerre dans une logique de massification et la capacité de la filière fruits et légumes à répondre à toutes les injonctions à long terme. La société se fragmente. De nouveaux besoins émergent, qui seront remplacés par d’autres dans les années à venir, accroissant aussi la complexité des ramifications logistiques et commerciales…

    Que la filière se console : certaines évolutions de fond lui sont favorables. Par exemple, les jeunes générations (18-30 ans) modifient de plus en plus leurs pratiques alimentaires pour évoluer vers un régime principalement axé sur le végétal (39 %). Dans le détail, 25 % se déclarent flexitariens, 6 % pescétariens, 4 % végétariens et 4 % vegans, selon les dernières données de l’étude Ifop réalisée pour Interfel*, révélée le 2 mars sur le Salon international de l’agriculture.

    Toutefois, tout ne mute pas d’un coup. Il reste beaucoup d’invariants, certains favorables à la consommation de fruits et légumes, d’autres non, dont la filière peine à lever les freins. Notamment, si cette tendance à aller vers un régime de plus en plus végétal est générationnelle, elle reste déterminée par plusieurs variables sociales. En plein moment inflationniste, le « pouvoir d’achat » reste le principal frein à l’accroissement de la consommation de fruits et légumes. Les Français n’atteignent toujours pas en moyenne les recommandations de l’OMS de consommer 400 g de fruits et légumes par jour, et les jeunes « décrochent clairement par rapport à leurs parents, tant dans le volume de consommation que dans la diversité des fruits et légumes consommés. Le constat est sans appel » (Laurent Grandin, Interfel). Les habitudes sont également difficiles à changer. En 2023, les femmes continuent de porter la charge de l’alimentation au sein des familles (troisième édition de l’Observatoire alimentation et familles, étude Fondation Nestlé/Ipsos, 2 mars). 71 % des femmes déclarent réaliser seules la liste des courses, 68 % effectuer celles-ci elles-mêmes et 60 % les ranger. Plus de deux tiers des femmes (68 %) affirment décider seules des menus de la semaine et 84 % d’elles être impliquées dans la préparation des repas.

    L’ensemble de ces mouvements et mutations seront décortiqués au peigne fin lors de la première table ronde du Forum végétable, mêlant des experts de l’alimentaire et des professionnels des fruits et légumes, pour se projeter loin, ouvrir le champ des possibles, pour les recentrer concrètement vers quelques priorités, et ainsi éviter de se disperser. La deuxième table ronde mettra en évidence des réponses possibles engagées par des entreprises et organisations, à leur niveau, pour accompagner, voire devancer ces transitions perceptibles. La table ronde n°3 permettra de se projeter sur le « monde d’après », les ruptures et réponses possibles face aux nœuds que peinent à résoudre les acteurs de notre filière, ou comment réaborder les consommateurs de façon nouvelle, sur plusieurs leviers qui font consensus, des pouvoirs publics aux entreprises.

    * Enquête réalisée par l’Ifop auprès d’un échantillon de 602 personnes représentatif de la population française âgée de 18 à 30 ans du 20 au 26 janvier 2023, selon la méthode des quotas.


    Retrouvez la synthèse des enjeux clés de ce Forum ici : https://forum-vegetable.fr/edition-2023/

    Retrouvez l’ensemble du programme et des intervenants en tribune ici : https://forum-vegetable.fr/programme-2023/ et https://forum-vegetable.fr/intervenants-2023/

    Pour les inscriptions, c’est ici : https://forum-vegetable.fr/boutique/