Des pommes de terre « C’est qui le Patron ?! » chez Carrefour

    0
    121

    Depuis septembre, une nouvelle marque de tubercules a fait son apparition : les pommes de terre « C’est qui le patron ?! ». Distribuées par Carrefour, premier soutien de cette « initiative de consommateurs », ces pommes de terre répondent à un cahier des charges « réalisé collectivement », cultivées « comme nous le souhaitons par des structures partenaires » et commercialisées « au juste prix », selon l’enseigne. Société collective (SCIC) créée en janvier 2017, elle a initiée sa démarche un an avant, puis lancé avec fracas le lait C’est qui le patron ?! en octobre 2016. Vingt autres produits (avec trente références) ont suivi, des œufs, au poulet, en passant par la pizza, les pâtes ou encore la salade Batavia. Depuis septembre, les pommes de terre s’affichent aussi aux couleurs de cette marque sur les étals de Carrefour. Leur cahier des charges a été établi par 10 349 « consom’acteurs ». Ils ont voté, par exemple, à 94,2 % pour que ces pommes de terre soient produites en France, en agriculture raisonnée Valeur environnementale de niveau 2 (71,9 %), stockées sous huile de menthe ou éthylène uniquement (55,2 %), conditionnées avec quelques difformes (97,5 %) dans sac papier avec fenêtre en filet coton (57,4 %). Côté finances, ils ont été 52,7 % à choisir « une rémunération garantie qui permette au producteur d’être payé au juste prix, d’investir et de profiter de temps libre ». Celle-ci a été établie à 390 €/t, stockage compris. Le prix public conseillé pour le sac de 2,5 kg a, lui, été fixé à 3,85 €, soit 1,54 €/kg.

    © Pom’Alliance

    Une dizaine de producteurs de Seine-Maritime, Eure ainsi qu’Eure-et-Loir produisent les pommes de terre C’est qui le Patron ?! de variétés chair ferme Anoé, Jazzy, Marilyn, Gourmandine et Annabelle. Elles sont conditionnées par Pom’Alliance, dans le Val-de-Marne (94). Disponibles depuis début septembre dans les hypermarchés Carrefour de l’ouest et d’Île-de-France, depuis le 28 septembre dans ceux du Sud-Est, elles le sont également à compter du 12 octobre dans les régions du Sud-Ouest et du Nord. C’est qui le patron ?! dit espérer « pouvoir vite les trouver dans les rayons d’autres enseignes ».

    Le concept de cette marque de consommateurs est aujourd’hui présent dans neuf pays de trois continents, notamment en Italie depuis fin juin avec des contrats de licence. Nicolas Chabanne, chargé de communication à la Confrérie de la fraise de Carpentras en 2003, créateur du label Les petits producteurs en 2009, instigateur Des Gueules cassées en 2013, en est le fondateur aux côtés de Laurent Pasquier, créateur de MesGouts.fr, un site qui décryptait les compositions de milliers de recettes bien avant Yuka.