Coordination mondiale autour du carbone dans les sols

    0
    145

    Puits ou source de carbone selon les conditions pédoclimatiques et l’usage, les sols pourraient représenter un réservoir de carbone deux à trois fois plus important que la biomasse végétale ou l’atmosphère. La compréhension de ce phénomène de séquestration est donc essentielle pour les efforts d’atténuation du climat ainsi que pour l’enrichissement des terres agricoles. Pour faire suite à la première action de coordination Circasa*, la Commission européenne finance Orcasa** qui vise à fédérer les efforts de recherche, mutualiser les connaissances et proposer les bases d’un système d’évaluation. Coordonné par l’Inrae et engageant 12 partenaires internationaux, le projet Orcasa a été officiellement lancé fin octobre en Italie pour une durée de trois ans.

    Réservoir majeur du carbone de la planète, avec plus de 1 500 milliards de tonnes contre seulement la moitié pour l’atmosphère ou les végétaux, les sols sont au cœur des flux de carbone du système terrestre. Empêcher le carbone du sol d’entrer dans l’atmosphère est la stratégie que chercheurs et agriculteurs veulent développer afin de piéger les gaz à effet de serre. Riche en carbone, la matière organique est également essentielle pour retenir l’eau, l’azote et le phosphore, indispensables aux terres agricoles, à la biodiversité et à la protection de la ressource en eau. Orcasa a pour objectif principal de déployer un consortium international de recherche, assurant le rôle de coordinateur de la recherche et de l’innovation sur le carbone du sol et des questions connexes au niveau mondial. Le projet développera en parallèle une plateforme de connaissance et de partage sur le carbone. Il permettra aussi la préparation d’un système MRV (mesure, rapport et vérification) innovant, peu coûteux et reconnu au niveau international.

    * Coordination of international research cooperation on soil carbon sequestration in agriculture.

    ** Operationalising the international research cooperation on soil carbon.

    © Italia Puglia