Cheveux longs, circuits courts!

0
125
© Capture écran "Les babas cool"
© Capture écran « Les babas cool »

Au sein de notre Filière, tout le monde s’accorde sur un des objectifs majeurs: le rapprochement nécessaire entre le producteur et le consommateur final. Il doit permettre un prix réglé plus juste et le début de formation (découverte?) aux produits, nécessaire à la reconstruction d’une base culture culinaire et à la relance de la consommation. N’est-il pas dommage dans ce contexte de laisser souvent s’approprier le concept des circuits courts aux seuls alternatifs? Ça n’est pas l’apanage de ces contestataires en pantalon de treillis de chanter les louanges du local et, entre 2 pneus enflammés devant la FAC et un barbecue à Notre-Dame-des-Landes, d’aller chercher en voiture hybride le panier de carottes mensuel et le sachet de quinoa Bio chez le père Mathieu. Oui, je caricature un peu mais je suis gêné par la récupération de ce concept pourtant plein de bon sens (à la condition qu’il reste incitatif et démocratique) par une poignée de militants qui empêche la grande majorité d’adhérer. Je suis le premier intéressé par ce type de produits mais n’ai pas envie de devoir écarter des rideaux de dreadlocks ou de glisser sur des tickets de bus roulés très serrés pour m’en approcher…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Faites un commentaire !
Entrez votre nom ici SVP

*

code