MotherBucker

© Photo Xdr

« Vous avez des vrais cafés ? » La cliente, l’œil noir, probablement une Italienne refoulée et conservatrice, est entrée là car il n’y a pas d’autre moyen d’acheter un café dans la gare. « C’est quoi des vrais cafés ? » La vendeuse, plutôt kaïra cités Nord, genre je fais ça car j’ai grave besoin de thunes, lui répond d’une façon à peu près aussi amène. J’adore ces instantanés qui nous rappellent de façon criante qu’acheter et vendre de façon sereine n’est pas si simple et que, même avec un concept commercial aussi canon que celui du spécialiste de cafés aromatisés aux marges éhontées, on est jamais à l’abri d’un client mécontent.