Quelle demande en eau pour quelle agriculture demain ?

    0
    362

    Un colloque d’échanges scientifiques et professionnels s’est tenu le 28 septembre dernier à l’Institut agro Montpellier, pour partager avancées et questionnements sur un sujet brûlant.

    arrosage de maraîchage
    © DR

    Anticiper pour mieux planifier : quelle demande en eau pour quelle agriculture demain ? Vaste question posée au sein de la communauté professionnelle de l’eau et de l’agriculture, lors de ce colloque organisé par la chaire partenariale EACC (Eau, agriculture et changement climatique). 300 inscrits en présentiel, 200 personnes à distance en ligne…

    Aucun doute sur l’intérêt du sujet tant pour les chercheurs que les professionnels. À en synthétiser les méthodes mobilisables et les actions engagées pour améliorer l’anticipation de la demande en eau agricole d’ici à 2050, on comprend que le sujet n’est pas gagné. Car il n’y a, pour commencer, aucun consensus sur les données liées à la quantification des ressources et prélèvements en eau, un comble !

    L’intervention un brin ironique de François Molle (UMR G-Eau, IRD) a été sur ce point édifiante. Pourtant, « nous voulons construire collectivement une expertise, c’est l’objectif majeur de la chaire », ont rappelé en introduction Gilles Belaud (Chaire EACC) et Dominique Courault (Réseau SAE, Inrae).

    Les intervenants se sont succédés au cours de la journée pour présenter leurs travaux et points de vue sur les scénarios d’évolution des systèmes de production et leurs besoins en eau.

    Pour terminer, face à l’injonction à agir aujourd’hui pour anticiper demain, ils se sont interrogés sur les modalités de concertation, depuis l’organisation du dialogue territorial, jusqu’à la prise de décision et la planification. On remarquera là encore que chaque territoire a ses propres infrastructures et un millefeuille d’instances possibles et différentes, rendant un sujet à fort enjeu très complexe pratiquement.

    Toutefois, une idée commence à être partagée, y compris par le monde agricole : « Notre modèle agricole est trop consommateur d’eau et d’intrants. Le changement va demander un accompagnement des agriculteurs à réussir cette transformation massive du modèle agricole. Il n’y a pas un seul modèle en soi, mais une combinaison unique de leviers. Tout cela nécessite d’être mieux accompagné dans la Pac (Politique agricole commune) », a avancé Nathalie Bertrand, du ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires.


    Le replay et les présentations sont en ligne. Et de prochains contenus relatifs à l’événement seront progressivement disponibles sur :

    Anticiper pour mieux planifier : Quelle demande en eau pour quelle agriculture demain ? Colloque le 28 septembre 2023 à l’Institut Agro Montpellier

    Un numéro spécial de la revue Inrae Sciences, Eaux et territoires est en préparation et permettra de d’approfondir les débats.

    colloque sur l'eau
    © végétable