Natexpo : l’édition de la reconquête ?

    0
    292

    L’édition du salon international 100 % BtoB dédié à l’univers bio se voulait être celle du rebond pour les acteurs de ce secteur.

    salon Natexpo
    © végétable

    À l’image de la tendance du marché actuelle, pas d’euphorie mais néanmoins des professionnels et des clients qui ont répondu présent (en cours de consolidation à l’heure où nous bouclons ce numéro) au salon Natexpo, du 22 au 24 octobre dernier à Paris-Nord Villepinte. : 2 500 exposants, en provenance de 23 pays, et 18 000 visiteurs étaient attendus. Si la part des produits bio dans le panier des Français est passée de 6,5 à 6 % en 2022 et a stagné en 2023, les prévisions de l’institut Xerfi tablent sur la reprise de la croissance pour 2024 (+2 % à 12,4 Md€).

    Malgré une décroissance en volume des produits de grande consommation en frais libre-service (PGC-FLS) bio qui s’accentue encore (-13,3 %) et une rationalisation des assortiments qui pénalise le label en grande distribution, on relèvera que les marques de distributeurs bio restent les gagnantes de la crise (+1,2 points) et la demande semble s’améliorer depuis la rentrée en magasins spécialisés bio. Autant de signes annonciateurs d’une accalmie ou d’une reprise que la Maison de la Bio devra confirmer dans les semaines à venir.

    La part belle de la végétalisation

    Parmi les tendances observées, on continue de relever la part belle de la végétalisation, des assiettes comme sur le non alimentaire (cf. les produits primés aux trophées), de nouvelles recettes et formulations toujours plus « naturelles », l’économie circulaire (notamment dans le domaine de l’emballage), le retour à l’authenticité. À noter le développement du fruit comme extrait ou ingrédient pour de multiples destinations de produits transformés.

    Le secteur des fruits et légumes s’est d’ailleurs distingué parmi les 64 % d’exposants du pôle l’alimentation. La logique est à la réaffirmation des fondamentaux (itinéraires techniques de production durables, sain, équitable…) tout comme à la recherche de nouvelles valorisations. Ainsi, l’intégration de la transformation pour à la fois répondre aux nouvelles tendances de consommation et mieux rémunérer les producteurs est de plus en plus visible et concrétisé (Uni-Vert, Pom’Évasion, deux projets dans la filière agrumicole corse…), tout comme l’intégration ou la coconstruction de nouvelles filières dédiées visant à remettre le consommateur et le service au centre du jeu (Pronatura, Uni-vert, Agro-sourcing…). La liste ne saurait être exhaustive !

    Enfin, les acteurs dans leur ensemble sont conscients de la nécessité d’engager de nouvelles stratégies et d’imaginer le commerce de demain pour reconquérir les consommateurs. Au regard de la révolution qui s’opère, Natexpo a souhaité donner la part belle à 200 conférences exclusives et 7 forums thématiques pour imaginer les transitions et modèles d’avenir. Nous y reviendrons plus en détail dans notre prochaine édition.

    © végétable
    © végétable
    © végétable