Aprifel : une approche urgente et cohérente de l’alimentation

    0
    310

    Il est urgent d’adopter des stratégies communes et volontaristes en matière d’alimentation pour la santé de tous et celle de la planète.

    Journée mondiale de l’alimentation
    Elio Riboli est professeur d’épidémiologie et de prévention du cancer. © Oniric Productions – David Aguinaga

    À l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation le 16 octobre, et alors que la Commission européenne a confirmé le report de plusieurs textes législatifs clés du Pacte vert liés à l’alimentation durable, Christel Teyssedre, présidente de l’Aprifel (Agence pour la recherche et l’information en fruits et légumes), les coprésidents de la conférence EGEA, Elio Riboli, professeur d’épidémiologie et de prévention du cancer à l’Imperial College de Londres, et Joël Doré, directeur de recherche à l’Inrae, réclament de véritables actions des pouvoirs publics pour une alimentation saine et durable, accessible à tous, avec des fruits et légumes.

    Les systèmes alimentaires et de santé français et européens doivent proposer de toute urgence et de concert un dispositif de prévention innovant sur le plan social, environnemental et de santé publique.

    Le rôle positif des fruits et légumes

    La 9e édition d’EGEA, qui s’est tenue du 20 au 22 septembre 2023, a apporté un éclairage transversal et pluridisciplinaire sur les thématiques liées à l’alimentation et le rôle positif qu’y jouent les fruits et légumes pour la santé humaine, la durabilité, la sécurité alimentaire et les impacts sociaux, économiques et environnementaux.

    Près de 150 scientifiques et parties prenantes ont dressé un état des connaissances et discuté des solutions, recommandations, actions et priorités pour un système alimentaire durable plaçant les fruits et légumes au cœur du concept One Health.

    Il est nécessaire d’agir vite et tôt en passant d’une logique « curative/réparatrice » à une prévention réelle, que ce soit en matière de santé ou de durabilité. Pour y parvenir, plusieurs leviers ont été identifiées : la génération et le partage de données fiables et de résultats basés sur des preuves scientifiques, l’éducation alimentaire et nutritionnelle à tous les âges de la vie, et la coconstruction des actions avec les acteurs locaux afin d’aboutir à des solutions concrètes, réalistes et adaptées aux besoins et particularités territoriales.