La Sica Saint-Pol mise sur la RSE pour relever les défis

    0
    733

    La dernière assemblée générale du premier groupement français de producteurs de légumes et d’horticulteurs a révélé la situation difficile du moment.

    La Sica Saint-Pol-de-Léon en Bretagne a tenu un point presse à l’issue de son assemblée générale, le 17 mars dernier – et non avant comme par le passé. « L’AG s’est très bien déroulée, je suis particulièrement satisfait, le nombre de participants est en augmentation. L’intervention du grand économiste français Philippe Dessertine a énormément plu. Il a fait passer certains messages sur l’évolution et le financement de l’agriculture demain » se félicite Marc Kerangueven, son président. Pourtant, le bilan 2022 laisse entrevoir les difficultés auxquels est confronté le secteur, marqué par la hausse des coûts de production et une inflation galopante entraînant une déconsommation en volume. Ainsi le chiffre d’affaires de la Sica est en repli de -8 %, à 218 M€ sur l’exercice du 1er novembre 2021 au 31 octobre 2022, réparti entre l’activité légumes (175 M€, -10 %) et l’horticulture (43 M€, -1 %, baisse mesurée compte tenu de l’arrivée de nouveaux producteurs). La gamme bio a été particulièrement impactée par le contexte de consommation au ralenti (12,4 M€, -6 %). La tomate, premier CA de la Sica avec 34 M€, est en repli de -8 %, contenu malgré la flambée du coût de l’énergie et des matières premières. D’autres légumes sont en baisse en volume, tel que l’a décortiqué le secrétaire général Thomas Quillévéré. La raison climatique, entre forte pluviométrie ou sécheresse, est d’abord la principale cause de diminution de l’offre.

    © DR

    Ce temps fort a aussi été l’occasion de détailler le projet de RSE au cœur des orientations de la coopérative, structuré autour de la DPEF (déclaration de performance extrafinancière). « La RSE est une opportunité pour la Sica de valoriser auprès de l’ensemble de la chaîne, auprès des consommateurs, toutes nos actions en faveur de notre économie, de l’environnement et des hommes qui vivent sur le territoire. Tous les chiffres que nous vous présentons aujourd’hui sont audités et approuvés », aindiqué Olivier Sinquin, directeur général. Cette stratégie a été définie autour de sept grands enjeux : défendre le revenu du producteur et pérenniser l’économie ; accompagner le renouvellement des générations ;développer les compétences des collaborateurs et sociétaires ;aider les producteurs à trouver de la main d’œuvre ; réduire notre impact sur l’environnement ; participer au développement territorial ; et répondre aux attentes sociétales. Pour chacun d’eux, un plan d’actions détaillé couplé à des objectifs et indicateurs clés ont été précisés. On relève la volonté première de « défendre un prix juste » et les actions menées autour de la vente au cadran pour « produire ce qui est attendu par le marché », la stratégie de diversification et la montée en compétences à tous les niveaux pour mieux répondre aux grands défis.

    Vous pouvez télécharger les chiffres clés 2022 de la Sica ici.

    Olivier Sinquin, directeur de la Sica de Saint-Pol-de-Léon, Marc Kerangueven, président, et Thomas Quillévéré, secrétaire général. © DR