La confiance maintenue en 2023 malgré l’inflation

    0
    118

    À l’occasion du Salon international de l’agriculture, Interfel et FranceAgriMer ont présenté, le 26 février 2024, les résultats de les résultats du baromètre mis en place depuis 2014 pour suivre l’évolution de la confiance des consommateurs français vis-à-vis des fruits et légumes frais.

    Interfel
    Laurent Grandin, président d’Interfel. © végétable

    Présenté lors d’une conférence de presse, la 10e édition de l’étude copilotée par FranceAgriMer et Interfel, mise en place depuis 2014 pour suivre l’évolution de la confiance des consommateurs français vis-à-vis des fruits et légumes frais, montre à quel point ils gardent un excellent niveau de confiance, une forte satisfaction et un attachement envers ces produits. Pour continuer d’en consommer dans un contexte d’inflation globale, les Français adoptent des comportements stratégiques d’achat.

    En 2023, les produits frais se maintiennent en première position (96 % de confiance) au sein de l’univers alimentaire – devant les produits surgelés (88 %), les conserves (86 %) et les plats cuisinés (56 %). Pour les fruits et légumes frais plus particulièrement, la confiance est stable pour la 4e année consécutive, à 94 %, ex-aequo avec le pain, quand les produits laitiers se situent à 27 %.

    Cette confiance repose essentiellement sur l’origine des produits, premier facteur de réassurance cité spontanément par 3 Français sur 10 (30 %), suivi par l’aspect des produits (26 %) et enfin la maîtrise de l’approvisionnement (21 %), à travers l’achat chez des acteurs jugés de confiance ou encore achat de produits de saison)…

    Un indicateur en recul

    Comme pour l’indicateur de confiance, la satisfaction globale envers les fruits et légumes est elle aussi forte et stable à 82 %, sur la base de l’aspect visuel (90 %), la facilité et la rapidité de préparation (89 %) ainsi que les apports nutritionnels (81 %). Pour autant, 54 % seulement ont le sentiment d’être bien informé sur les fruits et légumes frais, un indicateur en recul qui revient au niveau de 2018.

    L’inflation (de 9 % en 2023, selon l’Insee) est un sujet d’actualité cité spontanément par 14 % des répondants, comme en 2022, ex-aequo avec les difficultés des producteurs*. 36 % se disent satisfaits du prix des fruits et légumes frais, « à son plus bas niveau mais qui ne se dégrade pas davantage », selon le CSA.

    Il n’en reste pas moins que le prix est un élément important au moment de l’acte d’achat (44 %, +13 points en deux ans), au même niveau que l’aspect visuel des fruits et légumes, derrière la saisonnalité et la provenance des produits. Les Français restent attachés aux fruits et légumes et ont conscience de leur rôle pour une alimentation saine. 54 % continuent à en consommer chaque jour. Toutefois, 1 Français sur 4 déclare avoir réduit ses dépenses pour les achats de fruits et légumes frais (quand 1 Français sur 2 a réduit ses achats de viande), à travers une réduction des quantités et un glissement de gamme.

    Les prix davantage comparés

    Pour maîtriser leur budget, les consommateurs déclarent comparer davantage les prix en magasin (+4 pts, à 70 %) et renoncent à acheter des fruits et légumes avec labels ou d’origine France ou locale, bien qu’ils restent un facteur fort de réassurance, à commencer par les labels Zéro résidu puis Vergers écoresponsables. Enfin, 47 % indiquent également acheter davantage de fruits et légumes qu’ils considèrent de saison.

    À plus long terme, le climat est une source d’inquiétude pour les consommateurs. 9 Français sur 10 ont conscience du fait que leur alimentation changera dans le futur en raison du changement climatique. D’ores et déjà, 61 % des Français se disent prêts à consommer davantage d’aliments d’origine végétale en raison du changement climatique, avec là-aussi une prédominance chez les jeunes de 18-24 ans (82 %) et 25-34 ans (77 %).

    Par ailleurs les inquiétudes vis-à-vis des résidus de pesticides restent à leur plus bas niveau depuis 2014 (moins de 4 Français sur 10 sont très inquiets).

    * Enquête online réalisée par l’institut CSA entre fin novembre et début décembre 2023 (avant la mobilisation des agriculteurs donc) auprès de 1006 Français âgés de 18 ans et plus représentatifs de la population.

    © végétable