Étudier l’impact de la restriction d’eau

    0
    65

    Le projet Arb’Eau Crau a commencé début avril : il est destiné à étudier les impacts économiques, sociaux et environnementaux d’une restriction en eau sur la filière arboricole (pêchers et abricotiers). Cette expérimentation d’une durée de trois ans, portée par la Chambre d’agriculture des Bouches-du-Rhône avec l’Inrae, Sudexpe et Agro Ressources, est menée sur deux exploitations de pêches et d’abricots à Grans et Saint-Martin-de-Crau (13). En effet, particulièrement concernée par l’utilisation de la nappe, l’arboriculture fruitière est une filière économique majeure sur ce territoire.

    L’action 1 étudiera les conséquences économiques engendrées par différents niveaux de réduction d’eau dans les vergers, la modélisation de la qualité du fruit et le suivi de l’état hydrique de la plante. L’action 2 consistera à organiser la solidarité entre les filières sur les périodes de restrictions d’irrigation, en tenant compte de la diversité des vulnérabilités des productions. Enfin, l’action 3 portera sur la valorisation des résultats du projet. À l’issue de la troisième année, un colloque de restitution du projet sera organisé.

    Rappelons que Arb’Eau Crau est un projet innovant qui met en avant la collaboration entre le monde agricole, la recherche appliquée et les sciences sociales et économiques. Cette étude permettra d’élaborer les modalités de répartition de l’eau en cas de sécheresse, mais également d’obtenir une méthodologie reproductible à d’autres territoires et d’autres variétés fruitières.

    © DR