Et si le commerce équitable était la solution ?

    0
    247

    La France a défini, par la loi ESS de 2014, les conditions du commerce équitable nord-nord. Depuis lors, ce marché ne cesse de croître, porté par plusieurs labels, tous fiables, mais manquant de lisibilité.

    L’ambition des Assises du commerce équitable origine France (en décembre à Paris) est de réfléchir aux conditions d’un changement d’échelle et de démontrer les effets bénéfiques de l’équité économique. La ligne d’horizon est posée dès l’ouverture de la journée par Julie Stoll, déléguée générale de Commerce équitable France : « On veut plus de commerce équitable, mais sécurisé, pour maintenir la confiance et son pouvoir transformateur. » Le message est clair. Le label équitable et les chiffres du marché ne sont pas une fin en soi. Ils sont un moyen pour parvenir aux objectifs poursuivis par ces associations : accélérer la transition écologique, améliorer les conditions de travail agricole.

    Veuillez vous abonner pour lire la suite.