Comment consomment les jeunes face aux algorithmes

    0
    498

    Internet, réseaux sociaux et applications figurent en tête des outils privilégiés des jeunes pour découvrir de nouveaux produits et effectuer leurs achats.

    Si les jeunes constituent la catégorie qui a le plus recours aux applications et aux fonctionnalités d’internet pour consommer, ils n’en demeurent pas moins particulièrement conscients du rôle joué par les algorithmes. En effet, selon Interfel et un sondage Opinionway*, 68 % des 18-24 ans (la « génération Z ») et 62 % des 25-34 ans (les « millennials »)sont convaincus qu’Internet et les réseaux sociaux tentent d’orienter leurs choix de consommation alimentaire (vs 48% des Français en moyenne). Il semble donc que les jeunes se conforment aux prescriptions des algorithmes, uniquement lorsque celles-ci vont dans le sens qui leur convient. Ainsi, sont-ils vraiment la proie naïve des algorithmes ou des utilisateurs avisés d’internet et de ses fonctionnalités ? Intéressons-nous plus particulièrement à la consommation de fruits et légumes frais de cette tranche d’âge particulièrement sous-consommatrice.

    Près de 8 jeunes sur 10 manifestent leur souhait de découvrir des fruits et légumes qu’ils consomment peu, voire qu’ils ne connaissent pas : un point sur lequel « millennials » et « génération Z » se retrouvent totalement (78 % des 25-34 ans et 77 % des 18-24 ans). Si cette curiosité est globalement partagée par l’ensemble de la population (70 %), les moyens de la satisfaire diffèrent sensiblement. En effet, 57 % des 18-24 ans découvrent des fruits et légumes qu’ils ne connaissent pas lorsqu’ils font leurs achats en ligne (vs 28 % pour l’ensemble de la population). De même, 22% d’entre eux réalisent des « découvertes » similaires grâce aux applications antigaspillage (vs 10 % pour l’ensemble de la population et 5 % chez les 50 ans et plus). Ces pratiques de consommation se révèlent en totale cohérence avec les usages de cette « génération Z », connue pour sa volonté d’élargir ses horizons et son aptitude à utiliser la surabondance d’informations présentes sur internet pour effectuer ses propres choix et se forger son opinion.

    * « Les Français et les influences sur l’alimentation » – Sondage Opinionway pour Interfel, 2022.

    © Interfel