Célébration d’un partenariat gagnant

    0
    96

    Florette France et McDonald’s ont fêté quarante ans de contractualisation indéfectible, le 28 février dernier lors du Salon de l’agriculture.

    Florette et McDo
    Éloi de la Celle (McDonald’s) et Pierre Méliet (Florette France). © végétable

    « Nous célébrons ce jour le plus vieux partenariat depuis que McDo est en France », a clamé Pierre Méliet, dirigeant de Florette France, principal fournisseur de salades du géant de la restauration. Une histoire surtout singulière par sa durée, reposant sur « une affaire d’hommes et de confiance avant tout, de l’audace et de l’innovation, une proximité culturelle et professionnelle, des gens qui parlent un langage commun (produit, qualité, service) et la transmission de cette exigence tournée vers les clients », a précisé Éloi de la Celle, directeur achats, qualité, logistique, environnement de McDonald’s France.

    D’aucuns saluent la relation de long terme, qui repose sur un facteur clé de succès : la contractualisation. « Depuis quarante ans, nous travaillons sur une base contractuelle. Pour construire des opérations, c’est fondamental », a appuyé Bernard Guillard, président du groupe coopératif Agrial, dont Florette fait partie.

    Construction et valorisation des filières agricoles françaises

    Les autres partenaires coopératifs historiques – Sica Saint-Pol, Cofruid’Oc, Océane, Paysans de Rougeline, Vertefeuille – se sont succédé pour revenir sur ces décennies de travail collectif au service de la construction et de la valorisation des filières agricoles françaises, parfois avec une pointe d’ironie joyeuse, comme une bouffée d’oxygène dans le contexte de crise agricole actuel.

    Des partenariats qui permettent de traiter 22 000 t de fruits et légumes dans sept filières, dont 60 % en origine France : salade iceberg depuis 1984, pommes depuis 2003 avec un passage en 100 % origine France depuis 2014, passage en 100 % origine France du mélange pour les salades repas et pour la « p’tite salade » fin 2021.

    Et cette vision filière contribue à la transmission-reprise des exploitations agricoles : deux producteurs de la Sica Saint-Pol ont témoigné de la réussite des contrats, de trois ans reconductibles, permettant à des jeunes de reprendre le flambeau dans cette perspective.

    Florette et McDo
    Des producteurs breton de la Sica Saint-Pol-de-Léon (29) ont témoigné. © végétable