Bientôt le premier festival de la framboise

    0
    58

    Dans la mouvance des événements destinés à (re)créer du lien entre agriculture et citoyens, un festival inédit autour de la filière framboise ouvre ses portes dans quelques jours.

    framboises
    © DR

    Rapprocher la filière et les consommateurs, le produit et les citoyens, créer du lien à l’heure où « l’attractivité des métiers » est devenue un leitmotiv dans toutes les feuilles de route : c’est le pari du Festival de la framboise, première édition du genre, qui célèbrera le produit et la filière les 15 et 16 juin prochain dans la bien-nommée commune de La Framboisière, en Eure-et-Loir (région Centre-Val de Loire).

    L’ambition va plus loin qu’une simple célébration d’un produit, comme l’avait annoncée dès avril 2023 l’entrepreneur agricole Christian Ouillet, inspirateur de ce festival, lors du Forum végétable sur les « mutations de la consommation » : l’événement rentre dans une stratégie de développement d’une filière framboise qui cherche du sourcing origine France mais s’en trouve limitée faute de production suffisante. Voilà bien l’enjeu, et l’idée de rassembler largement en un même lieu agriculteurs, artisans, citoyens, entreprises de la filière en frais et transformé, pour trouver des solutions. La portée de ce festival est souhaitée a minima nationale.

    Les objectifs sont aussi de « valoriser la framboise et les baies rouges, car la filière n’est pas assez structurée, développer l’attractivité d’un territoire à une heure et demie de Paris, mettre en avant les acteurs qui travaillent la framboise », a égréné Christian Ouillet. « Nous avons l’ambition de lancer ce festival, mais surtout de le développer dans le temps, que le lieu devienne un territoire expérimental, neutre, pour servir les intérêts de toute une filière par rapport à ses contraintes : réchauffement climatique et conduite culturale, gestion des ravageurs et maladies… Ce village doit devenir un territoire framboisier et essayer de contribuer à améliorer une filière ». En créant ce lien entre professionnels et citoyens dans un territoire, son porteur de projet souhaite réussir à ce que « le public se rende compte que le monde agricole avec sa filière dans sa diversité, expéditeurs, artisans, transformateurs, distributeurs, est merveilleux mais a besoin de soutien ».

    Concrètement, une quarantaine d’exposants de la filière et de l’alimentaire ont répondu présent, ainsi qu’une quinzaine d’exposants non alimentaires qui proposeront des créations spécialement en lien avec la framboise. Le parrain de cette première édition est Bastien Bouillon,« un jeune du pays », meilleur apprenti boulanger de France, pâtissier, chocolatier, glacier, qui proposera des animations culinaires et un dîner autour du produit. Animations et concours culinaire, avec un jury, sont également organisés.