Appel à la valorisation des légumes transformés

    0
    42

    L’Unilet, interprofession des légumes en conserve et surgelés, souhaite la prise en compte de la véritable valeur des produits issus de la filière française par la distribution, ainsi que par les consommateurs.

    Les légumes en conserve et surgelés ont connu un succès spectaculaire auprès des consommateurs en 2020. Leurs achats en magasins ont enregistré des hausses records : + 8,5 % en volume pour les surgelés et + 7,7 % pour les conserves sur les neuf premiers mois 2020 par rapport à la même période en 2019. Ils ont en particulier bondi durant le premier confinement : + 31 % pour les surgelés et + 28 % pour les conserves, au-delà de la progression des produits de grande consommation (+ 15 %). Et les consommateurs ont confirmé leur engouement de légumes en conserve et surgelés après le déconfinement (+ 8 % pour les surgelés et + 3 % pour les conserves).

    L’ensemble de la filière des légumes transformés représente un tiers des surfaces de légumes cultivés en France par 4 500 producteurs et 23 sites de production de légumes en conserve et surgelés. Ce qui génère 10 000 emplois directs. L’équivalent de 760 millions de boîtes et bocaux et 520 millions de sachets de 1 kg de surgelés sont achetés par an. La culture des légumes s’effectue en saison (de mai à octobre) et en plein champ. Leurs conservations sont réalisées par des entreprises situées à proximité des zones de culture. Ils sont ensuite stockés pour être vendus toute l’année en fonction des demandes des marchés. Et la crise sanitaire a révélé l’agilité de cette filière et la mobilisation des acteurs sur le terrain : les professionnels ont notamment réussi à doubler les approvisionnements auprès des magasins en un temps record au printemps, avec des surcoûts importants qui n’ont pas été répercutés sur les prix de vente. Elle appelle aujourd’hui la distribution et les consommateurs à prendre en compte la véritable valeur des légumes en conserve et surgelés issus de la filière française, condition indispensable à la pérennité de son modèle.

    © Unilet