Metro : deux nouveaux acteurs signent la « charte origine France »

    0
    428

    L’Ania et la coopération agricole rejoignent la charte en faveur de l’origine France initiée par Metro. L’engagement s’est officialisé lors du salon Sirha.

    L’Ania, qui représente les entreprises et industriels de l’agroalimentaire français, et la Coopération agricole ont signé officiellement avec Metro une charte « pour une meilleure valorisation de la production française agricole dans la restauration indépendante ». Quoi de mieux que de réunir ces organisations le 24 septembre à l’occasion du Sirha, rendez-vous mondial de l’hôtellerie, de la restauration, et des métiers de bouche ? Initiée par Metro le 28 janvier 2020 rassemblant alors dix fédérations professionnelles de la production (dont Légumes de France), des PME/TPE (dont la Feef) et de la restauration, cette charte porte donc le nombre de signataires à douze. Tous s’engagent à renforcer et mieux valoriser l’origine France sur toute la chaîne, de la production aux restaurants.

    Patrice Dumas (Coopération agricole), Pascal Peltier (Metro France) et Jean-Paul Torris (Ania). © végétable

    Si la crise de la Covid a freiné, ces derniers mois, les initiatives et animations produits visant à traduire concrètement les engagements de ce collectif, Metro donne rendez-vous, le 24 mars 2022 dans ses entrepôts partout en France, aux acteurs locaux des filières, producteurs, clients restaurateurs, puis plus tard chez un producteur et enfin chez des restaurateurs. « Notre enjeu est vraiment d’amener nos clients à valoriser l’origine France jusque dans les menus en créant cet élan sur les territoires », indique Pascal Peltier, directeur général de Metro France. « Nous sommes très heureux de signer cette charte avec vous, c’est une renaissance aujourd’hui après les temps difficiles de la crise-Covid », s’est exprimé Jean-Paul Torris, représentant l’Ania. « Nous représentons la première industrie française en matière d’emplois et transformons 70 % de la production alimentaire française. Nous raisonnons en filière avec cette charte. Les restaurateurs sont aussi nos ambassadeurs dans le monde entier pour exporter le savoir-faire français. Nous devons être les meilleurs en France, tout en restant ouverts sur le monde. » Patrice Dumas, président de la Coopération agricole Auvergne-Rhône-Alpes, souligne : « Aujourd’hui nous avons à cœur d’associer alimentation et santé. Nous sommes convaincus que le modèle de la coopération agricole en s’associant à cette charte répond aux enjeux. »