Le Min de Marseille s'expose

    0
    242

    Véritable institution marseillaise, le Min de Marseille fait partie intégrante de l’histoire de la cité phocéenne. Depuis la création du marché de gros en 1840, l’activité de commerce autour des fruits et légumes n’a jamais cessé. Ville de port, longtemps surnommée la « porte de l’Orient », Marseille occupe depuis des siècles une place prépondérante dans les échanges commerciaux grâce à sa position géographique sur la Méditerranée, à la croisée des chemins entre le Sud et le Nord. Aujourd’hui, son Min mène un grand projet de restructuration. Fort d’un chiffre d’affaires annuel de près de 520 M€ et d’un espace de consommation alimentaire de près de 2,5 millions d’habitants, il couvre près de 30 % de la consommation alimentaire marseillaise. Pour répondre à cette forte demande, de nouveaux procédés doivent être mis en place. Premier Min du Sud et 2e de France, il accueille plus de 300 producteurs et 3 000 acheteurs chaque année. Dans le but d’approfondir sa démarche responsable, problématiques de logistique urbaine, consommation locale, développement durable, circuits courts, agriculture biologique ou encore potentiel photovoltaïque en sont les priorités de demain. L’exposition « Les hommes de l’aube, le temps d’un marché » retrace donc l’histoire, les ambitions économiques et le projet de restructuration du Min de Marseille jusqu’à fin janvier.