La bio française soutenue

    0
    120

    Un nouveau plan de soutien, le lancement du Programme ambition bio 2027 et la signature du contrat d’objectifs et de performance 2024-2028 de l’Agence Bio ont été annoncés au SIA.

    © DR

    En 2022, la surface agricole biologique atteint près de 2,9 millions d’hectares, représentant 10,7 % de la SAU française. La France s’est à nouveau placée à la première place européenne en matière de SAU. Rappelons que l’objectif inscrit dans le plan stratégique national de la politique agricole commune est de 18 % de SAU conduite en agriculture bio à horizon 2027. Mais si les surfaces progressent, les filières bio rencontrent depuis 2021 des difficultés économiques. En 2022, le marché alimentaire biologique à domicile a subi une baisse de 4,6 % par rapport à 2021, et s’établit à 12,1 milliards d’euros, soit 6 % du marché alimentaire total.

    En 2023, pour accompagner le secteur biologique à faire face à la crise rencontrée, l’État a mis en place un plan de soutien en faveur de l’agriculture biologique de plus de 110 M€. Lors du Salon international de l’agriculture fin février dernier, le ministre Marc Fesneau a annoncé un nouveau plan d’urgence de 90 M€ pour venir en aide aux exploitations bio en difficulté. Il a également lancé le Plan ambition bio 2027 qui définit des objectifs ambitieux de développement de l’agriculture bio. Le PAB 2027 est une feuille de route opérationnelle comprenant 26 actions. Son ambition est de stimuler la demande en produits bio, de favoriser le développement de filières bio organisées, de l’amont à l’aval, ainsi que d’accompagner les opérateurs à répondre aux enjeux de demain. Pour amplifier l’impact des efforts collectifs, ce plan sera doté d’outils de pilotage et de suivi.

    Enfin, le ministre et Jean Verdier, président de l’Agence bio, ont signé le contrat d’objectifs et de performance pour la période 2024-2028. S’articulant avec le PAB, celui-ci doit permettre de réaffirmer l’importance des missions du groupement d’intérêt public en charge du développement, de la promotion et de la structuration de l’agriculture biologique française.