La baleine bleue souffle ses 50 bougies

    0
    248

    Si elle a dû traverser quelques tempêtes, ce qui est assez inévitable quand on s’est construit sur l’outre-mer, notre baleine bleue nationale, plus connue sous le nom de Blue Whale, tient désormais solidement la mer et envisage de doubler de volume d’ici dix ans.

    Le parking voisin du Min de Montauban et de sa salle des fêtes fait le plein ce jeudi 20 juin comme peut-être rarement dans son histoire : quelque 580 invités venus du monde entier y convergent en effet à l’invitation du groupe Blue Whale. Son président, Christophe Belloc, et son directeur, Alain Vialaret, saluent à l’entrée chacun des invités. Les échanges vont bon train autour d’un premier verre. Puis tous les invités sont conviés à prendre place et à s’asseoir dans l’autre moitié de la salle jusqu’ici cachée par un rideau. C’est Christophe Belloc qui ouvre la soirée, mentionnant les origines institutionnelles et nationales des participants, invitant les représentants des différents pays à se lever successivement. Un monde de professionnels des fruits et légumes, de toute la filière, est présent, clients, fournisseurs, partenaires… Suit une rétrospective sur l’histoire de Blue Whale, née avec les débuts d’Airbus et de Concorde et avec les grandes heures de la France championne du monde de l’exportation de pommes : Blue Whale en sera la championne ! On est aussi avant le développement du conteneur maritime, qui changera toute la donne et facilitera considérablement l’accès au commerce maritime international. La fin des années 80 et le début des années 90 sont des années de crise et de remise en cause. Après la phase de redressement, le rebond amorcé dans les années suivantes aboutit à la situation consolidée de 2019 : 270 000 tonnes de fruits commercialisés dans 80 pays pour un chiffre d’affaires de 275 M€ réalisés auprès de 400 clients avec le concours de 300 fruticulteurs, de 30 stations de conditionnement et de 25 commerciaux.

    Christophe Belloc rend hommage à ses prédécesseurs les plus illustres, mais aussi à des collaborateurs qui ont fait ou font encore le Blue Whale d’aujourd’hui. Évocation des coopératives adhérentes, des producteurs qui rejoignent progressivement la structure, témoignages. Jeunesse, richesse et diversité du conseil d’administration. Émotion.  Présentation de la stratégie actuelle, export toujours, marché français aussi, stratégies variétales novatrices, engagement dans la promesse zéro résidu de pesticides, bio, Haute valeur environnementale… Modernisation du visuel de la baleine bleue, toujours plus sympathique, avec désormais en base line : « Ensemble cultivons le bon », tournée vers le grand public qui sera désormais la nouvelle cible des ambitions de Blue Whale. Le point d’orgue de l’événement sera cette petite phrase prononcée avec modestie, mais posant quand même  l’ambition du doublement de la baleine d’ici dix ans, tout simplement, pour rester à l’échelle de son marché mondial. Place au gâteau d’anniversaire acheminé sur la scène. Et nous reviendrons dans le détail sur cette entreprise hors norme et cette ambition dans notre édition de septembre.

    © végétable