Agrivoltaïsme : une résolution pour la filière

    0
    1216

    Le Sénat a d’adopté, début janvier, une résolution visant à « favoriser le développement de l’agrivoltaïsme en France », tourné prioritairement vers l’agriculture. La France est le porte étendard de cette technologie de pointe. La Commission de régulation de l’énergie a contribué depuis 2019 à l’essor de cette solution en désignant dans le cadre d’appels d’offres une centaine de projets agrivoltaïques. En parallèle, l’Ademe effectue des travaux pour définir ce concept, l’Afnor a mis en place fin 2021 un label permettant de qualifier un projet agrivoltaïque qui favorise la production agricole, et la filière se structure avec le lancement en juin 2021 de France Agrivoltaïsme, la première association regroupant les acteurs représentatifs du secteur (agriculteurs, acteurs technologiques, énergéticiens, monde académique, secteurs financiers et assurantiels…).

    La résolution adoptée par le Sénat constitue une étape clé pour la reconnaissance par la sphère publique de l’intérêt de l’agrivoltaïsme pour l’agriculture. Le Sénat reconnaît à travers l’agrivoltaïsme dynamique, dont la priorité est donnée à la préservation des cultures agricoles, une solution pour éviter les conflits d’usage des terres agricoles tout en permettant le développement d’une énergie renouvelable.

    © DR