Vegepolys Valley poursuit son effort d’innovation

    0
    275

    Les adhérents du pôle de compétitivité Vegepolys Valley étaient réunis en assemblée générale le 5 mai dernier. L’occasion de faire le point sur le soutien à l’innovation engagé par le pôle mais aussi de mettre en lumière cinq projets menés en 2021 pour accompagner la montée en puissance d’une filière amenée à jouer un rôle clé face aux défis climatiques qui se profilent (stockage du carbone, nouvelles filières agricoles, souveraineté alimentaire, gestion de l’eau…). Près de trois ans après l’officialisation de sa constitution, Vegepolys Valley fédère actuellement 517 adhérents dont 76 % d’entreprises privées, de l’amont à la transformation et à la distribution en passant par les productions végétales.

    Parmi les projets présentés, Micrometiv repose sur un double objectif : développer le modèle de digestion in vitro le plus complet au monde, avec un microbiote intestinal d’origine humaine, et ainsi contribuer au développement du premier produit de santé pour la prise en charge ou la prévention de maladies métaboliques comme la stéatohépatite non alcoolique. Le projet Cannatech, porté par un consortium composé de la PME angevine Delled, de l’entreprise Seraap (85), de l’Inrae (UMR IRHS) et du laboratoire Sonas (université d’Angers), et soutenu par la région Pays de la Loire, a pour ambition de standardiser la culture du cannabis médical dans un objectif d’optimisation agronomique, environnemental et économique. Quant au projet européen Agrobridges, il contribue à pérenniser les modèles de distribution alimentaire en circuits courts via 12 outils permettant de renforcer les liens entre producteurs et consommateurs. Vegepolys Valley anime un réseau français (producteurs, politiques publiques, intermédiaires, consommateurs) qui sera amené à tester ces outils d’ici la fin de l’année afin de valider leur utilité et répliquer leur impact sur le territoire. Enfin, le projet baptisé Flegme, porté depuis plus de trois ans par Vegepolys Valley avec une coordination scientifique Inrae, vise à acquérir des connaissances sur la fermentation des légumes, et notamment les communautés microbiennes à l’œuvre, les protocoles de fabrication, les micronutriments en présence, les usages culinaires et la perception du consommateur… Des livrables sont attendus pour octobre 2022.

    © Vegepolys Valley