Savoir lire le langage cafetier

    0
    1394

    Marrant de lire une carte de bistrot…
    – Café du Palais : rien que le nom, on sait qu’on va casquer…
    – Champagne Ruinart blanc de blanc bouteille 120,00€: c’est aussi cher qu’aux Bains mais sauf qu’ici, il n’y a ni mannequins, ni stars du rock.
    – fruits pressés chinois 4,40€. Pas compris… Peut-être un cocktail hommage aux mineurs coincés par les éboulements ou aux boat people…
    – cocktails douceurs (sans alcool) Grand Frisson 6,50€. C’est vrai qu’un citron pressé avec un trait de sirop d’orgeat à ce prix, ça jette un froid, même les lendemains de teuf où on a les cheveux qui poussent à l’intérieur !
    – snack : de 11H30 à 15H30. Lire: ‘pour les gueux qui passent la matinée à squatter une table de 4 avec 1 café, passez votre chemin’ et “à 11H, on a besoin de la table”.
    – n’hésitez pas à demander la carte du restaurant : de toutes façons, si vous hésitez à la demander, on hésitera pas à vous l’apporter vers 11H30 en vous lançant des regards courroucés car votre table est la seule pas encore dressée en brasserie.
    – desserts fait maison à partir de 5.50 €. lire: “c’est sur les boissons et les desserts qu’on gagne un peu notre vie, alors les cafés gourmands et les faisselles low-cost, on oublie”.