Regard d’expert commerce international : l’agroécologie

0
254

La sécurité alimentaire et les flux commerciaux seront conditionnés in fine par les contraintes de l’agroécologie que se fixeront les principaux intervenants sur les marchés mondiaux et par les clauses « miroirs ». Les effets dominos de la crise russo-ukrainienne ont révélé que la sécurité alimentaire mondiale pouvait être rapidement et dangereusement fragilisée, et que ces événements, ajoutés au réchauffement climatique et à la problématique de l’eau, contraindront de très nombreux pays à revoir leurs systèmes de production, s’ils n’ont pas déjà entamé leur révolution agricole. D’aucuns verront dans ces bouleversements l’opportunité d’opposer agriculture intensive et agroécologie, certains avec une virulence idéologique (parfois hors sol) bien arrêtée, d’autres avec les pieds sur terre et dans l’économie, en conciliant la nécessité de nourrir l’humanité dans la transition écologique et sociétale ordonnée, au rythme des horloges. Pour lire la suite, merci de vous connecter ci-dessous ou de vous abonner.