Les Baronnies à Paris

    0
    47

    Une trentaine de producteurs sont « montés à Paris » pour faire déguster et parler de leurs produits, fin octobre, au palais du Luxembourg, siège du Sénat. De nombreux sénateurs ont participé à cet événement festif autour de l’agriculture et deux d’entre eux ont même été intronisés par la Confrérie des chevaliers de l’olivier.

    © DR

    Qu’ils s’agissent de fruits, de fleurs, de produits animaux, le Parc des Baronnies provençales recèle d’une diversité de productions, créant une mosaïque de milieux, de formes, de couleurs et de matières du territoire. Ces productions sont connues et reconnues, labellisées ou en cours de labellisation pour beaucoup d’entre elles. Ainsi, il existe de nombreux signes de qualité : l’AOP Olive noire de Nyons, du cru Vinsobres, de l’IGP Coteaux des Baronnies et IGP Petit épeautre de Haute-Provence, ou plus récemment du côtes-du-rhône Nyons Villages et, très bientôt, l’obtention de l’IGP Abricot des Baronnies. Depuis 2018, le parc naturel régional des Baronnies provençales s’est récemment engagé dans une démarche de labellisation de ses hébergements et produits agricoles. Comme la quasi-totalité des 54 PNR français, il a attribué la marque commune « Valeurs parc naturel régional » à des produits. Au sein d’un collectif riche de 2 500 bénéficiaires au plan national, ce sont bientôt 25 agriculteurs et hébergeurs qui se différencient en traduisant les 3 valeurs essentielles des parcs : ancrage territorial, préservation des patrimoines et forte dimension humaine.

    Didier Guillaume soutient les agriculteurs des Baronnies provençales. © DR

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Faites un commentaire !
    Entrez votre nom ici SVP

    *

    code