Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les chiens

©Photo Xdr

Je ne perdrai pas de temps à m’insurger façon Cazeneuve, c’est-à-dire avec des mots et aucune action en découlant, contre l’agression du gamin juif de Sarcelles il y a quelques semaines. Zone de non-droit, antisémitisme résurgent, problème avec la nouvelle génération seule… bla-bla-bla. Mais, loin de ces commentaires político-religieux, fondés mais malheureusement aussi banals qu’une tuerie d’étudiants aux États-Unis, c’est quelque chose de bien plus triste qui me révolte. Oubliez les symboles religieux – la connerie n’a pas de culte – et relisez les titres de vos journaux : un gamin de 8 ans agressé par deux adolescents d’une quinzaine d’années. Un petit tout seul contre deux plus grands en groupe. Moi, c’est cette partie là qui me donne la gerbe, car elle est en train de devenir une nouvelle norme. Après les policiers immolés dans leur voiture ou frappés à terre par des bandes de hyènes masquées qui n’ont de « courage » qu’en bande, les pompiers qui éteignent les poubelles en gardant un œil sur le toit des immeubles, les collégiens – garçons ou filles – tabassés par des groupes d’ablettes en survêtement dont les plus lâches filment en gloussant avec leur portable volé, les personnes âgées torturées à domicile pour quelques euros, les magasins pillés à la première occasion par des hordes de crevards phagocytant les manifestations, on a un gamin de 8 ans agressé…
Je ne sais pas si le gamin était circoncis. Par contre, je suis certain que les deux lâches qui l’ont agressé sont des émasculés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *