Sticky Fingers

Les millions de stickers dont on barde nos beaux fruits et légumes me font invariablement penser à autant de petites bouteilles à la mer pour essayer désespérément de passer des messages au client, des petits pansements qu’on pose sur les bobos de notre Filière qui ne cicatrisent pas. Marques sans réelle notoriété, mentions bidon sur le mode de culture ne rassurant personne, origine alors qu’elle est en grand sur le colis, code PLU plus utilisé…
Tant qu’à investir dans ce surcoût pas neutre au kilo, autant y inscrire des choses utiles : pêche blanche, pomme à cuire, clémentine sans pépin…

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *