Macron président des riches, Mélenchon leader des… !

Je ne sais pas si M. Macron est le président des riches, je dirais plutôt de ceux qui veulent travailler, car aucun pays ne s’est construit/reconstruit grâce aux assistés ou aux geignards qui revendiquent 35 heures sur 24, mais je suis sûr qu’Hollande a été un pauvre président.
Alors, comment expliquer que cet intermytho du spectacle se permette, après avoir couvert la France de ridicule pendant 5 ans, au point de devoir se cacher sous un casque de scooter, la moindre remarque sur son successeur ? Et Mélenchon ? Que cherche l’aboyeur professionnel, perché sur son double deck ou boycottant Le Louvre, en éructant ce qualificatif de « président des riches » à la marée des aigris de service au cerveau envasé ?
Gardons-nous qu’un jour le pouvoir soit entre les mains d’assembleurs sans programme dont le seul talent aurait été de regrouper anciens et nouveaux communards, indépendantistes et chevelus en tous genres… Jusqu’à maintenant, nous associions le nom de Sanchez à une formidable championne de tennis qui a fait honneur à l’Espagne. Ajourd’hui, c’est aussi celui d’un recycleur sans face qui est bien loin de cette notion d’honneur…
Comme dirait Bernie : « Au loin faites que je ne vois jamais de drapeau, que les gosses continuent à rire à être beau, faites que s’épanouissent les familles, sans le poids d’un marteau ni celui d’une faucille. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *